L’église de PADRE PIO de PIETRELCINA

Le lieu de départ du pèlerinage est la nouvelle église consacrée à SAN PIO située à 250 mètres de l’hôtel. Les Frères Capucins ont confié la réalisation de cet édifice immense à l’illustre architecte Renzo Piano. Ce magnifique exemple d’architecture moderne est aménagé sur 9200mq et peut accueillir 7000 fidèles sous couvert et 30000 sur le parvis. Son édification a duré 10 ans. A l’intérieur, vous pourrez admirer les œuvres de Giuliano Vangi, Domenico Palladino et Arnaldo Pomodoro

L’ église « SANTA MARIA DELLE GRAZIE »

Inaugurée en 1959, vous y admirerez la mosaïque monumentale représentant la Madonna delle grazie, Padre Pio et un ange sur les nuages. Vous découvirez aussi la crypte abritant le corps de Padre Pio de Pietrelcina. C’est ici que Padre Pio a célébré sa dernière messe le 22 septembre1968.

La petite église

Le couvent et la petite église font partie intégrante de l’ église Santa Maria delle Grazie. édifié en 1538 sous l’ impulsion du pape Jules II. Le couvent fut confié en 1540 aux Frères capucins. En 1811, suite aux troubles du « Rinascimento » les Capucins quittèrent le couvent pour y revenir en 1909. En 1916, le couvent accueillera un jeune moine PADRE PIO.

La dépouille de PADRE PIO

La dépouille de San PIO est exposée dans la crypte du couvent Santa Maria delle Grazie. Le corps de San Pio est conservé dans une châsse en verre. Son visage est fidèlement reproduit tandis que les habits, les chaussettes et les gants sont ceux portés par Padre Pio de son vivant.

La Casa Sollievo della Sofferenza

Touché par la souffrance des malades qui lui rendaient visite, le 09 mai 1940 Padre Pio exprime, pour la première fois, sa volonté d’ériger un hôpital pour y accueillir et soigner les plus démunis. Le 05 mai 1956 Padre Pio inaugure l’ hôpital. Casa Sollievo della Sofferenza aujourd’hui est une structure hospitalière d’avant-garde et reste un point de repère médical pour le sud de l’Italie.

La cellule de Padre Pio

C’est un petit espace contenant un lit, une petite table de nuit, une chaise, le prie-Dieu et le fauteuil qui ont réellement meublé la cellule de Padre Pio. Sont encore visibles, sur la table de nuit, les mitaines qui cachaient les stigmates, les livres de prière, le mouchoir blanc qu’il agitait pour bénir les fidèles et une boîte de dragées que le Père offrait aux enfants.

Le monument à Padre Pio

Il s’agit d’une statue réalisée par l’artiste contemporain Pericle Fazzini. La ville de San Giovanni Rotondo a voulu rendre hommage au moine bienfaiteur en lui dédiant la «  Piazza Padre Pio » la plus belle place de la ville. Au milieu de cette place, l’artiste a érigé une sculpture en bronze empreinte d’émotion et d’admiration. L’œuvre a été inaugurée le 28 juillet 1997, à l’occasion du centenaire de la naissance de Padre Pio. Le monument retrace plusieurs épisodes du chemin humain et spirituel de San Pio : l’acceptation des stigmates, la lutte contre le diable et la rémission des péchés.

Le musée delle « Cere »

Situé au cœur du centre historique de San Giovanni Rotondo, le musée de cire propose aux visiteurs une série de scènes inspirées de la vie temporelle et spirituelle de Padre Pio. La disposition des statues de cire, grandeur nature, reproduit fidèlement son cheminement vers la sainteté.

Maison de « Mary Pyle »

C’est une maison de repos réservée aux plus démunis, fondée par Mary Pyle, richissime héritière américaine, arrivée à San Giovanni Rotondo en octobre 1923 pour rencontrer Padre Pio. Devenue fille spirituelle de San Pio, elle fonda la « Casa della Carita ».